Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 février 2014

PWFW Fall-Winter 14/15 - Collection MANISH ARORA

Pour l'hiver prochain, Manish Arora nous plonge dans un monde enfantin, féerique dans lequel le bonbon est roi, on se croirait presque dans le clip "California Gurls" de Katy Perry. Le mannequin défilent sur la musique du célèbre jeu Candy Crush, attention les gourmands : "Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé".

Manish Arora dévoile alors une série de pièces sur lesquelles des bonbons géants apparaissent en abondance. Les glaces aux milles parfums et les paysages sucrés ornent les tops oversizes, les jupes péruviennes et les pantalons inspirés de ceux des anciens travailleurs chinois.

Les plis et les superpositions colorés sont récurrents pour l'hiver prochain chez Manish Arora. Les chaussures clignotent grâce à des systèmes de LED.
La femme Arora de l'hiver prochian vagabonde, voyage, elle est nomade. Elle s'empare de sac à dos en nylon aux imprimés sucrés, un sac qu'elle pourra également utiliser pour transporter son enfant soit en bandoulière, sur le dos ou emmailloté de face.

Arora veut représenter un clan d'itinérant coloré, il réussit ce défi en posant des héroïnes sucrées, des filles futuristes des galaxies, des bohèmes, des veuves vêtus de velours mais aussi des épouses optimistes.

On apprécie l'excellent travail de broderies présent sur une partie de la collection. En effet, Arora vient minutieusement broder des petits gâteaux, des beignets, des glaces et sucettes, sur des chandails rayés en maille, sur les tops à paillettes, les capes, les jupes en velours et les robes.

On retiendra également l'uber-accessoirisation de la collection avec des sacs inspirés des formes des bonbons, des coiffes en fourrure en forme de cerise, d'ourson et de viennoiserie, des couronnes en or qui orne la tête et les multi-chaines en or aux pendentifs "candies" qui décorent les mains.

Bravo, le travail proposé est riche, minutieux, même si très coloré il est harmonieusement présenté !!!

Delicious !

IMG_6436.jpg

IMG_6441.jpg

IMG_6446.jpg

IMG_6450.jpg

IMG_6452.JPG

IMG_6461.jpg

IMG_6466.jpg

IMG_6471.JPG

IMG_6476.jpg

IMG_6479.JPG

IMG_6487.jpg

IMG_6489.JPG

IMG_6499.jpg

IMG_6506.jpg

IMG_6510.jpg

IMG_6518.jpg

IMG_6525.JPG

IMG_6535.jpg

IMG_6542.jpg

IMG_6546.jpg

IMG_6549.jpg

IMG_6563.jpg

IMG_6567.jpg

IMG_6569.JPG

IMG_6571.jpg

IMG_6587.jpg

IMG_6602.jpg

IMG_6604.jpg

IMG_6610.jpg

IMG_6613.jpg

 Photos : Damien Lorenzi

26 février 2014

PWFW FW 14/15 - Collection DÉVASTÉE

Le noir et blanc, est toujours au rendez-vous chez Dévastée pour l'automne-hiver 2014/2015. Deux teintes également présentes au niveau de la scénographie "cimetière". En effet, les mannequins défilent au milieu de croix noires et blanches.

Déclinés sur la totalité des pièces, ces deux coloris sont proposés cependant sous différentes formes, matières et motifs.

On découvre alors des pulls en maille sur lesquels l'inscription ludique "je ne décroche jamais" est mentionnée. Le téléphone des années 80 est un motif qui revient souvent sur le vêtement Dévastée pour l'hiver 2014. 

Les créateurs s'amusent à placer en imprimés d'autres motifs comme des bouches, des flacons de parfums et même des pierres tombales souriantes. Ils osent les imprimés silver sur l'ensemble d'une silhouette. Quelques imprimés floraux apparaîssent discrètement au niveau des tops.

On apprécie les lignes et coupes très féminines des pièces ainsi que les chaussures sur lesquelles des morceaux de miroirs sont collés. On regrette cependant le manque d'accessoires.

On retiendra de la collection, la diversité des motifs qui peuvent être sombres mais souvent revus de façon à devenir ludiques.

IMG_6284.jpg

IMG_6290.jpg

IMG_6295.jpg

IMG_6336.jpg

IMG_6345.jpg

IMG_6354.JPG

IMG_6371.jpg

IMG_6385.jpg

IMG_6394.jpg

IMG_6400.jpg

IMG_6409.jpg

IMG_6415.jpg

IMG_6311.jpg

IMG_6426.jpg

25 février 2014

PWFW FW 14/15 - Collection Christine Phung

Pour l'automne-hiver 14/15 chez Christine Phung, la femme chausse ses skis recouverts de pierres SWAROVSKI, enfile son masque anti-reflet et se prépare pour un to schuss!

Christine Phung met en avant dans sa collection l'histoire d'une femme à la montagne par une nuit noire, sous une voûte étoilée. Une femme aventurière, qui slalome entre les sapins en pleine poudreuse, rassurée et portée par les éléments qui l'entourent : les rochers, la neige, la glace, les étoiles, la forêt et les souches d'arbres. 

La femme Phung de l'hiver prochain, dans sa quête d'introspection et de liberté, porte des vêtements en patchworks de laine cachemire très voir trop souvent symétriques. Les cristaux de neige scintillants sont représentés par des pierres Swarovski posées sur le vêtement. Les jacquards tissés sont eux, le reflet des montagnes enneigées. 
La palette de couleurs offre du bordeaux, du gris, du blanc, du bleu nuit mais également des couleurs plus chaudes au niveau des imprimés.

On apprécie les côtés modernes, féminins, graphiques et intemporels de la collection.

On retiendra la série d'imprimés numériques sur soie, collaboration de Christine Phung avec Daniel Hurlin. Des imprimés qui dynamisent la collection et qui viennent réchauffer les esprits. Ils nous font penser au feu de cheminée  qu'on apprécie après une longue journée ou nuit de ski : le moment de réconfort !

IMG_5909.jpg

IMG_5912.jpg

IMG_5917.jpgIMG_5923.jpg

IMG_5938.jpg

IMG_5947.jpg

IMG_5953.jpg

IMG_5959.jpg

IMG_5973.jpg

IMG_5985.jpg

IMG_6003.jpg

IMG_6020.jpg

IMG_6017.jpg

IMG_6024.JPG

IMG_6042.jpg

IMG_6050.jpg

IMG_6052.jpg

IMG_6060.jpg

IMG_6066.jpg

IMG_6080.jpg

IMG_6086.jpg

IMG_6094.jpg

IMG_6096.JPG

IMG_6106.JPG